Les prêts à taux zéro rénovation

Chaudière au gaz

Solution économique et durable

Chauffage et climatisation

Confort, économies, écologie

Toujours à vos côtés

Chaudières, chauffe-eau, PAC, régulations

Les travaux de construction ou de rénovation engendrent un grand investissement.C’est dans cet esprit que le prêt à taux zéro a été conçu afin d’aider ceux qui veulent optimiser l’efficacité thermique de leur logement. À partir du 1er janvier 2011, le nouveau prêt à taux zéro + est entré en vigueur. Il a l’avantage d’être plus accessible notamment pour les occupants non propriétaires. Pour bénéficier de ce taux, le demandeur doit remplir quelques conditions incontournables.

Le principe de base du prêt à taux zéro +

Cette catégorie d’aide s’adresse essentiellement aux nouveaux acquéreurs de première résidence principale. Le bien en question doit être obligatoirement être la résidence principale de l’acheteur.À partir du 1erjuin 2012, la loi étend l’application du prêt à taux zéro aux logements anciens qui ont besoin derénovation.

Les conditions relatives au logement

Pour se voirattribuer le droit au prêt zéro +, le logement en question doit devenir la résidence principale du demandeur. Cela doit être effectif au plus tard un an après l’attribution du prêt. Quoi qu'il en soit des assouplissements ont été apportés afin de faciliter l’accès à la propriété pour tous les Français.

Par ailleurs, des conditions relatives à la performance énergétique sontprises en compte.

  • Pour les logements neufs : le prêt à taux zéro + finance l’acquisition de logement neuf qui justifie du label BBC selon les normes imposées par l’année 2005. En outre, les logements qui respectent la règlementation thermique de 2012 jouissent aussi de l’application du PTZ+ ;
  • Pour les logements anciens : peuvent faire la demande du PTZ+, les locaux dont le cout des travaux de rénovation sont assimilés fiscalement à une nouvelle construction. Les bâtiments rénovés en maisons profitent de l’ouverture de cette aide. Du côté performance énergétique, les normes des BBC sont toujours incontestables. À titre de confirmation, le propriétaire doit apporter un document déclarant le respect des exigences et un engagement d’achèvement des travaux.

La durée de remboursement du prêt

Cette échéance se fonde principalement sur le revenu de l’emprunteur. Ainsi, elle varie entre 5 à 30 ans. Toujours selon la disponibilité financière de l’emprunteur, le remboursement peut être effectué en une seule période ou fractionné en plusieurs périodes. Pour cette dernière, l’échéance est divisée en deux parties :

  • La première de remboursement qui est généralement compris entre 5 à 25 ans
  • La deuxième partie constitue une période différée de remboursement qui est compris entre 2 à 7 ans.