L’isolation thermique en premier

Chaudière au gaz

Solution économique et durable

Chauffage et climatisation

Confort, économies, écologie

Toujours à vos côtés

Chaudières, chauffe-eau, PAC, régulations

Une grande partie des dépenses du ménage est affectée à la consommation en énergie. C’est dans cette optique que nombreux sont ceux qui optent pour des solutions de chauffage écologique et moins consommatrices comme la pompe à chaleur ou les capteurs solaires. En outre, l’amélioration de l’isolation thermique du logement permet aussi de réduire grandement la consommation en énergie.Disposer d’une bonne isolation évite aussi bon nombre de désagréments : humidité et froid. Pour arriver à une optimisation de la rétention de la chaleur dans la maison, quelques points doivent être pris en compte.

Le choix de l’isolant

Nous pouvons classer les isolants en trois groupes bien distincts :

  •  Les minéraux : on retrouve dans cette catégorie les isolants comme les laines de verre ou de roche. Ces matières sont connues pour leur grande efficacité à isoler la maison. Avec leurs natures élastiques, les laines s’adaptent aisément à l’isolation des parois, du plancher et des toitures plats. Mais, quoique performante, les isolants minéraux ont des effets néfastes sur la santé.
  • Les écologiques : malgré leur coût exorbitant, ce sont des isolants acoustique et thermique très performants. De plus, leur aménagement dans la maison permet de régulariser le niveau d’humidité intérieur.
  • Les synthétiques : quoique très performant, l’utilisation des isolants synthétiques constitue une véritable problématique pour l’environnement.

Le choix de l’épaisseur pour un résultat optimal

Mis à part le choix de la matière, l’épaisseur de celle-ci joue aussi un rôle important dans l’optimisation de votre système d’isolation. Dans la pratique, cette épaisseur varie selon qu’il s’agit d’isolation de toiture, d’intérieur, de plancher et de portes et fenêtres.

D’un point de vue purement technique, la performance thermique escomptée correspond à l’épaisseur minimale d’isolant à utiliser en fonction du coefficient de conductivité thermique de la matière.

Quelques conseils pratiques pour une isolation performante

Pour l’isolation intérieure, le plus pratique c’est d’opter pour la solution isolant + plâtre si vos murs présentent une régularité. Cet ensemble assure une faible déperdition thermique. Dans le cas contraire, l’aménagement d’une ossature métallique ou en bois permet de maximiser votre système d’isolation.

En ce qui concerne l’isolation du sol, cette opération demande un grand investissement. Mais, son installationoptimise le confort interne de votre logement.

En matière d’isolation des ouvertures, le choix de l’épaisseur du vitrage joue un rôle important.